Le secret des résolutions qui se tiennent

Chuchotter

Le secret des résolutions qui se tiennent

Une résolution, c'est en quelque sorte une promesse que l'on se fait à soi-même : mincir, changer de travail, montrer plus de patience envers ses enfants, déménager à la campagne…
Dans mon cabinet, je reçois des personnes qui viennent avec des résolutions, des projets, des besoins de changement… et cela ne parle souvent que d’une chose : l’envie de se mettre en mouvement. Ici, il s’agit d’aider le client à trouver ses clefs, à partir de l’endroit de lui-même qui est le plus juste, le plus centré, le plus éclairé.

Alors, quel est cet endroit à partir duquel la résolution a toutes les chances de se réaliser ?

L’Âme … ça vous parle ?

Parler de l’âme n’est pas chose facile. Elle revêt diverses réalités pour chacune et chacun d’entre nous et pour beaucoup, elle est un concept relié presque exclusivement à la religion ou à la spiritualité.En tant que coach et thérapeute, j’utilise l’âme comme un outil de connaissance et de développement de soi. En réalité, elle est notre guide intérieur et sait nous faire sentir de manière authentique la valeur d’une action ou d’une pensée. N’avez – vous jamais goûté à cette sensation qu’une partie de vous – littéralement - se remplissait de bon ? A ce moment, probablement, il y a eu contact avec quelque chose de précieux et de naturel pour vous.

En cela, l’âme est la partie de nous-même qui dépasse la personnalité et qui fait scission avec l’égo : celui-ci se nourrit des blessures et des croyances sur ce que je dois être pour être aimé par les autres.

Pour savoir où je vais, pour savoir ce que je souhaite changer dans mon présent, l’âme devient une ressource puissante. Ainsi, l’exemple d’une personne qui gagne très confortablement sa vie mais qui ne se sent pas heureux, pas accompli. Quelle est la partie de lui-même qui est satisfaite par le fait de gagner beaucoup d’argent ? Quelle est la partie de lui-même qui n’est pas épanouie ? Il y a probablement une question d’âme là-dedans…

Le corps aussi est intelligent !

Peu d’entre nous le savent : nous avons tous une capacité à penser par notre corps. Un système nerveux, logé dans le cœur et nos organes digestifs, nous permet de ressentir et de penser. Pour s’y connecter, cela demande de faire baisser d’un cran notre attention : L’intelligence du corps se trouve là, juste en dessous, entre le cou et le bas du ventre.

Quand on s’approche de l’endroit, il y fait souvent plus chaud. Pour s’aider à le rejoindre, on peut se poser cette question : si cet endroit devait s’exprimer, où se situerait son espace de parole dans mon corps ?

Cet exercice est ce que l’on appelle du centrage. Dans un accompagnement, il permet à la personne de se voir en plus complet et de réhabiliter la dimension corporelle dans ses prises de décision. Être à l’écoute de ses sensations physiques, être en attention de ce qui se passe en-dessous du niveau intellectuel, est un véritable cadeau que se fait une personne en recherche d’autres possibles.

La méditation, la visualisation, la respiration profonde sont autant de techniques qui permettent d’aller à l’exploration de la dimension physique. Lors d’un accompagnement individuel ou collectif, il peut être nécessaire de proposer ce type d’exercices quand la personne est « bloquée dans sa tête ». Souvent, cela produit le lâcher prise nécessaire pour se connecter à cet autre système de pensée qu’est le corps.

Des valeurs et des dons

Chacun de nous est unique. Il y a des ressemblances, des complémentarités, des points communs et même des sosies, oui, mais tout être est littéralement exceptionnel.  Parmi les éléments qui vont nous différencier, il y a les dons, ou les talents, qui sont innés. Et les valeurs, construites en réaction ou en support de son histoire.

Un talent est un domaine dans lequel, sans effort particulier, il y a excellence et fluidité. On peut aussi parler d’appétence naturelle. Ainsi, le « futuriste » représente une sorte de pionnier qui détecte les choses avant les autres et porte une vision. Le « croyant » a des convictions personnelles et suit ses valeurs et son ancrage. L’«activateur » est connecté à ses idées, il lance et initie les projets.

Les valeurs, quant à elles, se développent dès le plus jeune âge en lien avec des situations de vie. Ce sont les intentions, les aspirations profondes, l’éthique. Dans un monde idéal, le paysage des actions devrait correspondre au paysage des valeurs. La prise de conscience d’un décalage entre ces deux paysages peut parfois se révéler intolérable pour une personne et agir comme un levier. Dans ce type de contextes, je sollicite mes clients d’un point de vue narratif. Je les encourage à rendre visible ce qui s’est rendu invisible : derrière la plainte ou la souffrance, se cache bien souvent une valeur bafouée à laquelle rendre hommage.

Se voir en grand

S’il fallait résumer en quelques mots le secret des résolutions qui se tiennent, alors je dirais qu’il s’agit de se voir en plus grand. Se reconnaître et développer d’autres modes de pensée. Se connecter à son corps et à son intelligence. Identifier ses dons et ses valeurs pour se relier à l’authentique. Toutes ces étapes sont un chemin en soi et font émerger l'endroit où la mise en mouvement devient possible.