Image de soi

L’image de soi vient questionner de plusieurs manières sa façon d’être à soi et au monde. Qu’il s’agisse d’apparence physique, de confiance en soi, ou de besoin de mettre du changement dans sa vie, il s’agit de se voir soi, d’aller regarder ce qui freine, ce qui fait obstacle au mouvement. Il s’agit d’un thème fort, qui vient chercher dans les racines familiales, les croyances ancrées et se faire l’écho de la société moderne dans laquelle nous vivons.

Ma posture et les outils que j’utilise permettent de faire émerger les questions, les prises de conscience et les renoncements à l’origine d’un travail de (ré)appropriation de l’image de soi.

Image de soi et apparence

François a 40 ans et exerce en tant qu’avocat. Au premier abord confiant, se souciant visiblement de son apparence, il me confie avoir du mal à se regarder dans le miroir. Cet acte a priori banal se transforme au quotidien en source de mal-être et de questionnement. Cette confidence est une formidable ouverture pour travailler l’ici et le maintenant, en explorant à la fois son propre regard sur lui-même et sa perception du regard que je porte sur lui. Cela vient toucher au fil des séances aux présupposés familiaux de François et aux croyances limitantes qu’il a développées pour y répondre ou au contraire s’en protéger. Progressivement, il se réfère à une image externe « juste » de lui-même, qui lui convient, en lien avec ce qu’il est à l’intérieur.

Image de soi et confiance

Mya a 18 ans. Elle est entrée à l’université depuis quelques mois dans une ville qu’elle ne connaît pas. Habituée au suivi et au soutien du corps enseignant de son lycée, Mya n’a plus confiance en ses capacités d’apprentissage et ne parvient pas à tisser de nouvelles relations. Pour se faire un réseau, elle s’adapte voire se suradapte. Quand elle vient me voir, elle n’a plus de repères et se sent perdue. Ici, il était nécessaire que Mya se connecte à ses racines, à son parcours, à ses réussites, pour leur donner tout leur sens. Petit à petit, notre relation lui fait reprendre confiance en elle et en ses valeurs, ce qui lui permet d’intégrer des associations d’étudiants en lien avec ses projets d’avenir.

Image de soi et nouveauté

Damien a 51 ans, il est père de famille et travaille dans son entreprise depuis 22 ans. Il vient me voir car il a «envie d’autre chose »sans savoir dans quelle direction aller. Damien éprouve des difficultés à se voir autrement que celui qu’il est aujourd’hui, l’empêchant de se connecter à ses envies et aux espaces qu’il a laissés vides. Ensemble, nous explorons donc les sphères qu’il pense avoir délaissé, en lien avec les projets et les rêves qu’il nourrit depuis longtemps. Au fil des séances, Damien se connecte à d’autres champs du possible, se voit sous des angles nouveaux et commence à construire des projets qui font sens pour lui.