Super Woman

Le voyage de claire : L’arbre de vie ou Se connecter à ses forces

C’est l’histoire d’une femme de presque 40 ans qui a un projet. Celui de vivre dans une autre ville, de partir voir ce qui se passe ailleurs, avec mari et enfants. L’excitation et la peur mêlées, le démarrage du projet se passe dans l’euphorie. Tant de choses à penser, d’actions à prévoir. 

Seulement voilà, le changement fait bouger les plaques. Ravive les vieilles craintes que l’on croyait avoir surmonté et qui font tinter les cloches du « Mais non, pourquoi bouger là, tout va bien ici ». 

Alors ça tiraille. D’un côté, l’envie voire le besoin de vivre autre chose. Reliés à l’intuition que le mouvement est nécessaire pour continuer d’être dans le vivant. De l’autre, la protection de soi et des siens, le connu et le bon, même s’il y a aussi du moins bon. 

C’est donc l’histoire de cette femme, Claire, qui vient me consulter pour parler de « tout ça », de ce qu’elle doit faire. Elle est un peu perdue. Elle souhaite que je lui donne mon opinion. C’est à elle seule de prendre sa décision, dans l’ici et presque maintenant. Moi, je ne peux que l’y aider, en la questionnant sur le plein. 

L’arbre de vie rentre en scène à ce moment-là. Parmi ses multiples utilisations, l’Arbre s’avère un allié indispensable dans le cadre d’un projet. L’une des forces de cet outil est d’utiliser les différentes parties de l’arbre pour symboliser à l’extérieur ce qui est à l’intérieur de soi, grâce aux questionnements du praticien. 

Alors, je demande à Claire :

Quelle est ton histoire avec ce projet de partir dans cette ville ? Comment est-il né ? Avec qui ? Dans quelles circonstances ? Quel vécu as-tu avec cette ville-là en particulier ? Que représente-t’ elle pour toi ? 

Ici, il s’agit donc des racines de l’arbre qui s’intitulera plus tard « le voyage de Claire » et qui font référence à l’histoire, l’historique, la genèse. 

Ensuite ? Je demande à Claire de réfléchir à ses besoins, ceux les plus actifs et qui doivent être remplis pour que ce projet de partir soit mené. De quoi as- tu besoin pour avancer sur la voie de ton projet ? Qu’est-ce qui te semble indispensable voire non négociable pour que ton projet se réalise ? 

Ici, il s’agit du sol, celui qui nourrit les racines et qui fait grandir harmonieusement l’arbre. 

Après, j’interroge les ressources de Claire. Ses forces, ses compétences, celles qu’elle a engrangées tout au long de sa vie et qu’elle et son entourage reconnaît. Que te reconnais-tu comme compétence pour réaliser ce projet de partir vivre dans une autre ville ? Quels sont tes savoirs ? Savoir-faire qui te permettront d’aller jusqu’au bout ? A quel moment tes talents t’ont déjà permis d’aller au bout d’une envie ? 

Ici, il s’agit du tronc de l’arbre, la partie qui fait référence au présent et au solide. 

Intéressons-nous maintenant au futur proche et plus lointain. En partant dans cette ville, quand tu te projettes, que te vois – tu faire ? Que réalises-tu comme projet, comme action ? En passant le pas, que te dis – tu sur toi et sur ta vie ? Quels sont les espoirs qui tu éprouves une fois que tu es là-bas ?

Ici, ce sont les branches qui sont travaillées. 

Et le club de vie ? C’est comme cela qu’on appelle l’étape des feuilles de l’arbre. Chaque feuille représente une personne réelle ou imaginaire, qui fait ou a fait autorité dans sa vie de manière positive. Ce sont toutes les personnes qui sauront apporter une énergie particulière au projet de Claire. Ainsi, je lui demande quelles sont les personnes qui ne seraient pas étonnées de son projet de partir dans une autre ville ? et dans cette ville en particulier ? Je l’interroge sur les personnes ou personnages qui l’inspirent et qui pourraient l’inspirer tout particulièrement pour ce projet-là. 

Enfin, j’évoque avec Claire les cadeaux et les chances qu’elle estime avoir eus dans sa vie. Ainsi, je lui pose des questions sur des événements ou des rencontres qui se sont avérés sur le moment ou avec du recul une opportunité. Dans quelle mesure cet événement colore positivement ta décision de partir ? Quels sont les souvenirs que tu vas emporter avec toi et qui te donneront de la force ? 

Ici, ce sont les fruits qui sont évoqués et symbolisés par Claire. 

 

L’arbre est à présent terminé. Il est coloré, rempli d’écritures et de formes toutes différentes. Pas de performance créative, il est à l’image unique de Claire. 

Dans un deuxième temps, il a été décidé avec Claire d’inviter Thibault, son mari, afin qu’elle lui présente son arbre. Emue et fière à la fois, elle a exprimé grâce au support que représente l’Arbre tout ce que ce projet veut dire pour elle. 

Thibaut se prêtera également au jeu et fera son propre arbre de vie. 

Les décisions ont été plus fluides et plus faciles à prendre car l’arbre de vie permet de se connecter à ses forces et au sens qu’elles ont dans le cadre de sa vie, d’un projet, d’une question. 

En tant que coach et thérapeute, l’arbre de vie a été un vrai cadeau dans ma pratique. J’aime l’utiliser car sa philosophie rejoint mes convictions. Il met en lumière ce que la personne connaît d’elle-même, il fait ressortir ce que la personne est déjà. 

Vous aussi, vous avez un projet ? Faites le pas, venez faire votre arbre de vie !